samedi 19 août 2017
 

Narcisse (Fragment). Paul Valéry

Cur aliquid vidi ? Que tu brilles enfin, terme pur de ma course ! Ce soir, comme d’un cerf, la fuite vers la source Ne cesse qu’il ne tombe au milieu des roseaux, Ma soif me vient (...) En savoir plus »

 

Le Lièvre et les Grenouilles. Jean de La Fontaine (1621-1695)

Un Lièvre en son gîte songeait (Car que faire en un gîte, à moins que l’on ne songe ?) ; Dans un profond ennui ce Lièvre se plongeait : Cet animal est triste, et la crainte le ronge. "Les (...) En savoir plus »

 

Paul Eluard (1895-1952). La Nuit n’est jamais complète

La nuit n’est jamais complète. Il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l’affirme, Au bout du chagrin, une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée. Il y a toujours un rêve qui veille, (...) En savoir plus »

 

Armand Robin (1912-1961). Mon pays

Je vous viens d’un pays en dedans des souffrances Où je dois me créer grâce à mes créatures ; J’y possède depuis mon premier souvenir Un cheval immobile qui mâche de biais Son trèfle et j’y (...) En savoir plus »

 

José Maria de Hérédia. Le Bain des Nymphes

C’est un vallon sauvage abrité de l’Euxin ; Au-dessus de la source un noir laurier se penche, Et la Nymphe, riant, suspendue à la branche, Frôle d’un pied craintif l’eau froide du bassin. (...) En savoir plus »

 

Joachim Du Bellay (1522-1560). Au Roi

Ne vous pouvant donner ces ouvrages antiques Pour votre Saint-Germain ou pour Fontainebleau, Je vous les donne, Sire, en ce petit tableau Peint, le mieux que j’ai pu, de couleurs (...) En savoir plus »

 

Jean de La Fontaine (1621-1695). La Jeune Veuve

La Jeune Veuve La perte d’un époux ne va point sans soupirs. On fait beaucoup de bruit, et puis on se console. Sur les ailes du Temps la tristesse s’envole ; Le Temps ramène les plaisirs. (...) En savoir plus »

 

Guillaume Apollinaire. Alcools. Beaucoup de ces dieux ont péri

Beaucoup de ces dieux ont péri C’est sur eux que pleurent les saules Le grand Pan l’amour Jésus-Christ Sont bien morts et les chats miaulent Dans la cour je pleure à Paris Moi qui sais (...) En savoir plus »

 

Robert Desnos. Ce coeur qui haïssait la guerre

Robert Desnos (1900-1945) est un poète français épris de liberté. S’il est au cœur du surréalisme avec André Breton, il saura rapidement dire non et se dégager de l’influence du parti (...) En savoir plus »

 

Victor Hugo. Bêtise de la guerre

Ouvrière sans yeux, Pénélope imbécile, Berceuse du chaos où le néant oscille, Guerre, ô guerre occupée au choc des escadrons, Toute pleine du bruit furieux des clairons, Ô buveuse de sang, qui, (...) En savoir plus »

 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120

 
A propos de Wukali - Votre magazine des arts en ligne
L’oeuvre de Magnelli (1888-1971) s’inscrit indéniablement dans le cubisme, elle fut aussi fécondée par l’influence tutélaire de Picasso La rencontre avec avec de grands éditeurs, des lithographes et taille-douciers inspirés lui permit de réaliser un ensemble d’estampes que ce catalogue raisonné, (...)
En savoir plus »
Thèmes