dimanche 19 février 2017
 

Pierre Emmanuel (1916-1984). Affleurante

Affleurante Comme (peut-être) du sourire la face lisse ne se lit La brise ridant l’eau sans cesse lisse sans fin cette eau ridée L’onde qui vient de l’horizon ne l’a pourtant jamais (...) En savoir plus »

 

Paul Éluard. La Terre est bleue

Paul Éluard est avec Guillaume Apollinaire un des plus grands amoureux-poètes du 20e siècle. L’un et l’autre à des périodes différentes ont connu les affres des temps et de la guerre. Leurs (...) En savoir plus »

 

Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques (extrait)

Les Tragiques est une longue suite poétique d’Agrippa d’Aubigné (1552-1630). Parue en 1615, elle raconte les horreurs des Guerres de religion en France. Cette œuvre immense est divisée en (...) En savoir plus »

 

Clément Marot. Le Blason du beau tétin

Gabrielle d’Estrées et de sa soeur la duchesse de Villars (1594). École de Fontainebleau, artiste inconnu, huile sur panneau de chêne, 96x125cm. Musée du Louvre. Le Blason du beau tétin (...) En savoir plus »

 

Clément Marot . Le contreblason du tétin

Pendant la Renaissance les poètes aimaient à rendre hommage à la beauté de la femme et célébrer la nudité de son corps et de son visage dans tous leurs détails. C’est que l’on appelait (...) En savoir plus »

 

La Ballade des Pendus. François Villon

Frères humains, qui après nous vivez, N’ayez les cœurs contre nous endurcis, Car, si pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tôt de vous mercis. Vous nous voyez ci attachés, cinq, six : (...) En savoir plus »

 

Guillaume Appolinaire. Chevaux de frise

Pendant le blanc et nocturne novembre Alors que les arbres déchiquetés par l’artillerie Vieillissaient encore sous la neige Et semblaient à peine des chevaux de frise (...) En savoir plus »

 

Patrice de La Tour du Pin. Enfants de septembre

à Jules Supervielle. Enfants de septembre Les bois étaient tout recouverts de brumes basses, Déserts, gonflés de pluie et silencieux ; Longtemps avait soufflé ce vent du Nord où passent (...) En savoir plus »

 

Francis Ponge. La dérive du Sage

Voici un poème de Francis Ponge, écrit en 1925. Trituration des mots et du sens, insupportable et amère constat de l’incommunicabilité, repli du poète sur lui-même, tentation de l’ego ou (...) En savoir plus »

 

Cyrano de Bergerac. Acte 2, VII. Monologue des Cadets de Gascogne

Carbon de Castel-Jaloux : Cyrano ! Cyrano : Capitaine ? Carbon : Puisque ma compagnie est, je crois, au complet, Veuillez la présenter au comte, s’il vous plaît. Cyrano (faisant (...) En savoir plus »

 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100

 
A propos de Wukali - Votre magazine des arts en ligne
L’oeuvre de Magnelli (1888-1971) s’inscrit indéniablement dans le cubisme, elle fut aussi fécondée par l’influence tutélaire de Picasso La rencontre avec avec de grands éditeurs, des lithographes et taille-douciers inspirés lui permit de réaliser un ensemble d’estampes que ce catalogue raisonné, (...)
En savoir plus »
Thèmes