dimanche 25 juin 2017
 

Joachim Du Bellay (1522-1560). Au Roi

Ne vous pouvant donner ces ouvrages antiques Pour votre Saint-Germain ou pour Fontainebleau, Je vous les donne, Sire, en ce petit tableau Peint, le mieux que j’ai pu, de couleurs (...) En savoir plus »

 

Jean de La Fontaine (1621-1695). La Jeune Veuve

La Jeune Veuve La perte d’un époux ne va point sans soupirs. On fait beaucoup de bruit, et puis on se console. Sur les ailes du Temps la tristesse s’envole ; Le Temps ramène les plaisirs. (...) En savoir plus »

 

Guillaume Apollinaire. Alcools. Beaucoup de ces dieux ont péri

Beaucoup de ces dieux ont péri C’est sur eux que pleurent les saules Le grand Pan l’amour Jésus-Christ Sont bien morts et les chats miaulent Dans la cour je pleure à Paris Moi qui sais (...) En savoir plus »

 

Robert Desnos. Ce coeur qui haïssait la guerre

Robert Desnos (1900-1945) est un poète français épris de liberté. S’il est au cœur du surréalisme avec André Breton, il saura rapidement dire non et se dégager de l’influence du parti (...) En savoir plus »

 

Victor Hugo. Bêtise de la guerre

Ouvrière sans yeux, Pénélope imbécile, Berceuse du chaos où le néant oscille, Guerre, ô guerre occupée au choc des escadrons, Toute pleine du bruit furieux des clairons, Ô buveuse de sang, qui, (...) En savoir plus »

 

Ossip Mandelstam, poète juif assassiné

Ossip Mandelstam (1891-1938), est un grand poète russe, un grand poète juif. Pour tous ceux qui s’étonneraient de cette double appartenance, de cette fraction d’identité, et offusqués, « (...) En savoir plus »

 

Claude Vigée. L’art de la fugue.

Mourir, c’est retrouver la terre désirée, S’endormir dans les eaux de l’origine, Téter le sein nourricier de la nuit. Mourir, c’est embrasser le monde bien-aimé. Qui n’aime pas devient La (...) En savoir plus »

 

Gérard de Nerval (1806-1855). Laisse moi !

Non, laisse-moi, je t’en supplie ; En vain, si jeune et si jolie, Tu voudrais ranimer mon cœur : Ne vois-tu pas, à ma tristesse, Que mon front pâle et sans jeunesse Ne doit plus sourire (...) En savoir plus »

 

Pierre Emmanuel (1916-1984). Affleurante

Affleurante Comme (peut-être) du sourire la face lisse ne se lit La brise ridant l’eau sans cesse lisse sans fin cette eau ridée L’onde qui vient de l’horizon ne l’a pourtant jamais (...) En savoir plus »

 

Paul Éluard. La Terre est bleue

Paul Éluard est avec Guillaume Apollinaire un des plus grands amoureux-poètes du 20e siècle. L’un et l’autre à des périodes différentes ont connu les affres des temps et de la guerre. Leurs (...) En savoir plus »

 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

 
A propos de Wukali - Votre magazine des arts en ligne
L’oeuvre de Magnelli (1888-1971) s’inscrit indéniablement dans le cubisme, elle fut aussi fécondée par l’influence tutélaire de Picasso La rencontre avec avec de grands éditeurs, des lithographes et taille-douciers inspirés lui permit de réaliser un ensemble d’estampes que ce catalogue raisonné, (...)
En savoir plus »
Thèmes