dimanche 19 novembre 2017
 

Théories de L’Apocalypse. Des origines chrétiennes à aujourd’hui. 1e partie

Une exhaustive analyse documentée sur un sujet trouble et mal connu

A fantastic analysis about a redondant topic so cruelly presented in the medias

L’Apocalypse, un sujet si vaste que nombre d’hommes s’y sont perdus... Foncièrement d’essence religieuse, ce texte à travers les siècles prendra diverses résonances jusqu’à devenir l’exutoire de philosophies et de discours de pacotille destructeurs et sectaires de pseudo prophètes, qui font la une de journaux en mal de sensations et d’auditoires fragilisés. Francis-Benoît Cousté livre dans Wukali, une étude documentée dont il a le secret, et qui trace les théories qui découlent de l’Apocalypse, sous le vocable nouveau d’« apocalypsisme ». Ainsi des origines du Nouveau Testament jusqu’aux épitopes contemporains, c’est à un voyage mouvementé, chaotique et cruel, que le lecteur est convié. Un article long et (...)

lire la suite »

Ascension un film d’animation qui a trusté les récompenses dans le monde entier

Une leçon de courage et de volonté

A multi rewarded animation movie

Quelles sont les caractéristiques du film français d’animation, cette French Touch si particulière ? Tout à la fois une certaine légèreté, un sens de l’humour, un second degré, une certaine vision poétique des choses de la vie et bien entendu une excellence technique. Nous vous présentons aujourd’hui Ascension réalisé par d’excellents jeunes artistes tous sortis de Supinfocom, promotion 2013 à Arles. Ce film a collectionné les plus hautes récompenses internationales que le monde de l’animation sait offrir. C’est un film d’étudiants soigné et raffiné, utilisant les technologies les plus sophistiquées. A l’exception de la musique écrite par par le composteur new-yorkais Seth Stewart, et notamment nominée comme (...)

lire la suite »

Une fois dans ma vie, une double variation autour de l’amour et du théâtre

Choisissez ce roman de Gilles Legardinier, vous ne le regretterez pas

Love, theater, women and men, what else ?

Trois femmes et surtout un théâtre. Trois femmes d’âge différent, mais trois amies, chacune avec leur histoire, chacune à un tournant de leur vie, chacune à la recherche du bonheur. La jeune Juliette, qui consomme les hommes au gré de ses humeurs, qui vit dans le « carpe diem » mais qui est insatisfaite de sa vie. Jusqu’au jour où elle rencontre Loïc. Maintenant elle a peur, peur de le perdre, peur de ne pas être à la hauteur de l’Amour, sentiment qu’elle n’a jamais ressenti et dont même elle n’a jamais pu imaginer la force. Céline, la quarantaine, divorcée, l’archétype de la mère célibataire qui se bat contre le quotidien, les fins de mois difficiles, les menaces de la banque. Céline qui est avant tout une (...)

lire la suite »

Controverse sur un Léonard de Vinci vendu 450,3 millions de dollars

Et si cela était en fait de la main d’un élève de Léonard...

Leonardo’s or not Leonardo’s... ?

Christie’s en mettant en vente aux enchères mercredi 15 novembre l’œuvre dite : Salvator Mundi, attribuée à Léonard de Vinci parmi des œuvres d’art contemporain, Mark Rothko, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Cy Twombly et Andy Warhol a réussi son coup ! Médiatique pour sûr, et cette intrusion d’une œuvre classique dans une vente très médiatisée à New-York, au milieu de celles de peintres modernes a fait jaser pour le moins ! Tactique, assurément, car ce Salvator Mundi dont on connait l’existence depuis bien longtemps a toujours laissé derrière lui comme l’ impression de ( choisissons bien les mots...) d’être une œuvre d’atelier, celle d’un élève doué certes, mais en tous cas pas comme étant de la main (...)

lire la suite »

Le joueur de Baccara d’Alexandra Echkenazi, un passionnant roman d’espionnage

Services-secrets anglais à la manoeuvre contre les nazis

British secret service against nazis. An excellent spy story

La jeune journaliste du Parisien, Alexandra Echkenazi vient de signer son second roman : Le joueur de baccara. Il s’agit bien d’un roman comme elle le précise dans la postface, surement pas une biographie d’un des deux protagonistes : Ian Fleming l’auteur des James Bond et Dusko Popov, sûrement l’espion anglais le plus efficace durant la Seconde Guerre mondiale. D’ailleurs, plus d’un des exégètes des James Bond disent que Popov a servi de modèle à ce personnage de roman. On sait que les deux hommes se sont rencontrés, mais le reste est à mettre au compte de l’imagination de l’auteur. Deux destins se croisent durant la Seconde Guerre mondiale : d’un côté Ian Flemming, jeune homme riche, désabusé, (...)

lire la suite »

La Dame Touy, expression du génie pharaonique

Un statuette de la XVIIIe dynastie d’une exceptionnelle présence

An Egyptian beauty

Le temps des pharaons...Une époque éloignée qui fit, et qui fait encore fantasmer l’inconscient. Une civilisation, naissant vers -3000, au hiératisme devenant garant d’éternité, une sorte de formule universelle des formes qui semble impérissable et immuable, cachant ce que nous sentons confusément : le rapport à l’au-delà. Le voyage au cœur de l’art et de l’esprit pharaonique est un émerveillement de chaque instant. Il se renouvelle en permanence. La dame Touy. Musée du Louvre Cet article sera dévolu à l’étude d’une exceptionnelle statuette acquise vers 1890 par le musée du Louvre : la « Dame Touy », datant de la dix-huitième dynastie (le nouvel Empire), plus précisément du règne d’Aménophis III ( (...)

lire la suite »

Le cheval de Botéro en pension à Aix

Botero’s horse is visiting Aix en Provence in company of Picasso

Le cheval de Botero s’installe à Aix-en-Provence avant l’arrivée des œuvres pour l’exposition à venir et fait son entrée dans la cour d’honneur du centre d’art Caumont. Il a voyagé toute la nuit de mardi à mercredi, depuis Zurich, en Suisse. Le cheval provient d’une collection particulière, et il a fait la route, 700 km, jusqu’à Aix-en-Provence, en éclaireur, bien protégé dans ses couvertures, dans une caisse taillée pour lui. C’est que l’animal en impose. Plus de 3 mètres de haut, 1,6 tonne, tout en rondeur, comme les personnages de son « papa », le créateur Fernando Botero (95 ans) dont on pourra voir bientôt les œuvres. « Cheval avec Bride » (1999) annonce l’exposition au Centre Caumont d’Aix. Il trône dans (...)

lire la suite »

Mémoire espionne du cœur, des dialogues érudits et plaisants à lire

Des confrontations cultivées et intéressantes

When famous characters, artists, politicians, writers discuss together such as : F. Nietzsche, H. Matisse, P. Picasso, M. Proust, W. Churchill and others

Frédéric Ferney vient de signer ici un livre on ne peut plus original : il nous livre 29 contributions mettant en scène un, deux, ou trois personnages, qui ont marqué l’inconscient collectif. Tout ou presque tourne autour de la culture. Ce peut être des lettres, d’un artiste à un autre (Eugène Delacroix à Théodore Géricault) avec parfois une réponse (Marguerite Yourcenar et Marguerite Duras), un dialogue entre pour et contre, une lettre de l’auteur (à D’Artagnan), un petit essai (à lire Corneille en rocker par André Malraux), des rencontres improbable (Honoré de Balzac, Oscar Wilde et Nathalie Sarraute), et j’en passe. 29 petits textes, pleins d’humour, de nostalgie mais surtout d’érudition : en moins de (...)

lire la suite »

La Coréenne Eun-Mé Ahn et ses « dancing grandmothers »

Un choc esthétique et culturel qui bouleverse et émerveille

A choregraph from « The Land of the Morning Calm »

Deux soirées fabuleuses au GTP d’Aix en Provence avec la Coréenne Eun-Mé Ahn et ses « dancing grandmothers ». La chorégraphe Eun-Mé Ahn, surnommée la « Pina Bausch Coréenne », a présenté « Dancing Grandmothers ». Voyage au Pays du matin calme pour une soirée des plus turbulentes ! Dans un de ses spectacles, elle invitait sur scène des danseurs professionnels et des danseurs amateurs aveugles. Ce fut l’un des premiers volets d’un ensemble de chorégraphies consacrées au handicap et la différence. La chorégraphe fut suivie, merveilleusement suivie. Dans les premiers spectacles, l’action se déroulait dans des décors hypnotiques. Eun-Mé Ahn avec « Dancing Grandmother » récidive avec ce côté hypnotique, (...)

lire la suite »

Renaud Capuçon et la Camerata Salzburg

Enthousiasme et émotion, un temps de concert qui voyage sur les sommets

Renaud Capuçon, such a cute and talented violinist

Satie et Mozart au programme. Un avant goût de Festival à Aix ! C’était un grand moment le lundi 6 novembre 2017 au Grand Théâtre de Provence, même si, les Gnossiennes de Satie, qui débutent le concert nous étonnent dans cette interprétation toute personnelle. Une impression étrange. Il est vrai que ces pièces sont ainsi écrites pour révéler le côté hypnotique de la musique et il nous faut entrer d’emblée dans ce monde fantasque qui est le sien. La Camerata Salzburg se dirige seule dans ces courtes pièces, n°1 à 3, surréalistes. Satie revient après l’entracte et Mozart . Le Gnossiennes n°4 à 6, (arrangement Paricio Cuesto) séduisent. Après ce léger flottement du début, peut être dû à un manque d’homogénéité, (...)

lire la suite »

Des morveux s’en vont en guerre !

Un sujet de film d’animation peu banal

Jilted schoolboys

Petite tranche de société sur écran dédié... oui c ’est aussi cela le film d’animation, ou presque ... voyons de plus près ! Des garnements, des mouflets, pour ne pas dire des morveux s’ennuient, ils ne sont pas bien vieux, pour sûr ! Quoi, une douzaine d’années au plus ! Ils décident de se venger d’une surveillante de cantine, ils s’encouragent les uns les autres. Comme toujours c’est le plus hardi, pas forcément le plus malin, le plus teigneux en tous cas qui prend la tête d’une expédition punitive. Ils arrivent sur les lieux de leur forfait... l’histoire n ’en dit pas plus. Dernière image une fliquette dans un commissariat vient à leur rencontre... On peut ratiociner, discuter sur le sujet, mais est ce (...)

lire la suite »

Derniers jours d’un voyage à Tahiti

Emile Cougut taquine les requins

When our literary columnist is sent on a mission to Polynesia and toured in Tahiti

Tahiti, Moorea, petites impressions suite et fin Il est cinq heures et demi. Voilà à peine deux jours que vous êtes à Papeete et vous vous êtes adapté au rythme polynésien : coucher tôt, lever tôt. Normal bien sûr quand le soleil est déjà vaillant à cinq heures et qu’il fait nuit à 18 heures. Avec ce rythme et la chaleur, il est certain que le soir vous n’avez pas envie de faire les quatre cent coups. Vous avez le temps de vous préparer, votre bateau part dans quatre heures. Car aujourd’hui vous partez de Tahiti pour visiter l’île en face : Moorea. Vous la voyez bien, là bas, avec ses nuages qui entourent ses sommets. Pourvu qu’il fasse beau, car vu la longueur de votre présence la bas, vous savez que vous (...)

lire la suite »

La tapageuse histoire du masque mortuaire de Napoléon vendu à Drouot

Destin et malheur à Ste Hélène

Napoleon’s death mask sold by Drouot in Paris

Voila trois jours nous écrivions que le masque mortuaire de Napoléon avait été vendu 148.000 euros au marteau, soit légèrement moins que la cote estimée. Qui plus est nous avions même pu voir en direct sur le réseau internet de l’Hôtel Drouot à Paris la vente se dérouler, et le marteau du commissaire-priseur tomber rapidement, peut être trop rapidement. Mais la vente ne s’est pas faite. Mystères et servitudes des salles des ventes, peut-être... Napoléon s’en est retourné à son repos cireux ! Nul doute les maisons de vente aux enchères constituent l’antichambre de la petite et de la grande Histoire. Toutes sortes d’objets sont soumis aux désirs des amateurs tel à Drouot mardi 7 novembre, un masque en cire de (...)

lire la suite »

Émile Cougut périgrine et visite Tahiti (4)

Touring in Tahiti

Driving around Tahiti Island

C’est en semaine que vous consacrez votre temps au travail et non durant les week-ends, or c’ est le week-end. Même si vous traînez quelque peu dans votre lit (il est tout de même 5 heures et demi du matin (17 heures 30 en métropole), il fait déjà jour et les bruits de la circulation se font déjà entendre. Certes, c’est très agréable de faire la grasse matinée dans une chambre bien climatisée, mais vous avez dormi plus de 9 heures et avez l’impression d’avoir récupéré des inconvénients du décalage horaire. Une végétation luxuriante. ©Emile Cougut Heureusement que vous avez prévu des vêtements adaptés au climat : malgré l’heure, il fait chaud (25°) et très, très humide. Vous récupérez la voiture, et en (...)

lire la suite »
 
 
A propos de Wukali
WUKALI se veut une certaine idée de l’art, c’est à dire du plaisir de la connaissance, ce besoin fusionnel et intemporel de l’amour du beau qui nous rend tous plus humains, une autre perception de la communication et de l’information culturelle (...)
En savoir plus »
Thèmes