jeudi 8 décembre 2016
 

Paris va mourir, un excellent polar à relire terriblement d’actualité

Un univers de terreur et d’attentats qui n’est pas sans similitude avec ce que nous vivons

A detective Story, in the late sixties in Paris when democracy was under the fire of Far-left terrorist attacks like in other European capitals

Les éditions French Pulp ont eu l’excellente idée de rééditer « Paris va mourir de Francis Ryck. Dans les années 1970, en France, se produit un important tournant dans l’histoire du roman policier, à la suite de Jean-Patrick Manchette ou de Pierre Signac, des romanciers comme Didier Daeninckx, Thierry Jonquet, Jean-Bernard Pouy ou Jean Vautrin (pour ne citer que les plus célèbres) renouent avec l’esprit du roman noir et créent le néo-polar. Dans une ambiance souvent violente et macabre : ils dénoncent la société contemporaine, la consommation à outrance, les scandales politiques. Ils affectionnent le monde des marginaux et des exclus. Leur terrain de prédilection est la ville qui déshumanise et brise (...)

lire la suite »

La formidable saga d’Andrea H. Japp

Vous aurez hâte de tourner goulûment chaque page de ce livre pour en connaître la suite

France, year 1348. The Plague spreads its terror all over the kingdom

Avec « L’Ombre du diable », voici la suite de la saga d’Andrea H. Japp, « La Malédiction de Gabrielle », ( « Le Fléau de Dieu ») dont j’ai rendu compte dans les colonnes de Wukali. Nous avions laissé la belle Gabrielle d’Aurillay avec sa suivante et confidente Adeline Musard sur la route de Jouy-en-Josas après qu’elle fût l’objet d’une tentative d’assassinat. Ce nouvel opus couvre de fait trois semaines de ce mois de septembre 1348. La peste sévit toujours faisant son lot de victimes, créant des phénomènes irrationnels chez certains tant ils ont peur de la mort si présente. Les deux femmes, qui ont été atteintes de cette maladie et sont maintenant immunisées, sont aussi victimes de ces mouvements (...)

lire la suite »

Rock & Goal : sport et danse joliment conjugués

Représentations athlétiques et chorégraphiques, c’est vitaminé et ca fait un bien fou !

Rock and goal, fun, music and light in the eyes

Rock & Goal, c’est le sport dans tout ses états, et les danseurs, graines de champions, entrent en compétition pour mettre en valeur toutes les disciplines sportives avec ce regard affûté que le chorégraphe a posé sur chacune d’entres elles. Le sport se pratique de mille et une façons, et les situations imaginées par Michel Kelemenis sont à la fois bien observées, déroutantes, rocambolesques dans une chorégraphie joyeuse, poétique, colorée, entre abstraction et figuration. Le chorégraphe a inventé le rumba skate, le rugby bop, le foot bolero, le java rap, et plus encore… Dans ce spectacle, on retrouve 4 danseurs qui jouent des ados pleins de ressort. Ils « sautent » d’une histoire à l’autre avec (...)

lire la suite »

« 1917, l’année qui a changé le monde », quand tout a basculé

Depuis que les travaux scientifiques se multiplient sur la première guerre mondiale, l’importance de l’année 1917 devient évidente. C’est une année « charnière », non seulement avec l’entrée des États Unis d’Amérique dans le conflit (alors que le président Wilson venait de se faire réélire l’année précédente avec comme programme le non interventionnisme), mais surtout, elle porte en elle tous les embryons de ce que va devenir la nouvelle société mondiale après la guerre. Bien sûr il y a la révolution russe, mais c’est en 1917 que paraît « L’État et la révolution » de Lénine qui est en quelque sorte la théorisation de la dictature communiste, mais c’est aussi cette année là que Mussolini ou Hitler commencent à se (...)

lire la suite »

850m, un film d’animation belge bien sympathique

Un chevalier hors norme !

Charming , for all audiences

Un film d’animation çà sert aussi à s’amuser et ne pas se prendre au sérieux, 850M est de cette veine. L’histoire d’un chevalier qui pour conquérir sa belle doit courir 850m et combattre le dragon, on n ’est pas à un anachronisme près !. Oui certes tel est bien la trame de cette histoire, sauf que ...! Les chevaliers ne sont plus ce qu’ils étaient jadis et celui qui est le héros de ce film, Roger Flambé, n’a guère l’étoffe d’un chevalier de la cour du roi Arthur, quant à sa princesse, sa belle, sa dame, sa Dulcinée, elle est est loin d’ apparaître sous les traits d’une charmante jeune fille ! D’ailleurs voila bien longtemps que l’ami Georges (Brassens) nous avait mis en garde, « mais où sont les neiges d’antan (...)

lire la suite »

Grande exposition à Nancy autour du peintre Emile Friant 1863-1932

Réhabilitation de l’oeuvre d’un peintre tombé dans l’oubli

A painter almost forgotten, exhibition in Nancy

Le musée des Beaux-Arts de Nancy présente jusqu’au 27 février 2017 une exposition consacrée au peintre Émile Friant (1863-1932). Qui est -il, vous ne le connaissez pas, jamais entendu parler ? Et pourtant ! À Nancy bien sûr et plus généralement en Lorraine il fait figure de gloire artistique locale. Pourtant il est tombé globalement dans l’oubli, peu d’historiens d’art connaissent aujourd’hui son nom, quant au grand public encore moins et l’exposition que lui consacre le musée des Beaux-Arts de la place Stanislas, la plus importante qui fut, a le mérite de le sortir de l’ombre où il est tombé. Cet oubli, cette amnésie sociologique et artistique, c’est aussi un phénomène curieux que l’on retrouve dans (...)

lire la suite »

Intelligence artificielle, point de synthèse

AI, a highly advanced robotic society to come

Quelques réflexions en vrac Le 20e siècle aura connu trois révolutions technologiques majeures : la mécanisation massive des tâches industrielles et l’avènement des robots industriels, la révolution du silicium avec l’avènement des ordinateurs et des réseaux de télécommunications et la conquête des nanotechnologies avec les méta-matériaux et la biomimétique. Aujourd’hui nos voitures sont assemblées par des robots, nos smartphones sont nos meilleurs compagnons et l’énergie solaire leur meilleur carburant. Le 21e siècle annonce pour sa part l’avènement de l’IA. L’avènement imminent d’une véritable intelligence artificielle amène certains chercheurs à développer des programmes défensifs. Comme ce « bouton rouge (...)

lire la suite »

Intelligence artificielle, complément d’information et courrier reçu

Des sujets de réflexion transversaux, approches scientifiques et sociétales

AI, discussion

L’article récemment publié dans Wukali et intitulé La Singularité, bienvenue dans le futur et traitant tout particulièrement de l’intelligence artificielle a battu des records de lecture. Merci à Palantir, notre chroniqueur scientifique, notre « Seigneur des nanos » en quelque sorte, pour la qualité de sa réflexion, sa rigueur intellectuelle et sa capacité à rendre les sujets apparemment compliqués plus simples à appréhender sans jamais tomber toutefois dans une vulgarisation émolliente. Suite aux réactions et à l’abondant courrier que nous avons reçus nous avons sélectionné un commentaire qui complémente le sujet, un point de vue différencié, une approche générationnelle. Dans un article annexe à la suite (...)

lire la suite »

« La musique des Ténèbres », un thriller palpitant d’Éric Bony

À lire en confiance

An excellent thriller, a perfect mixture of mystery, criminal investigations and esoteric background

La Musique des Ténèbres est le deuxième roman d’Éric Bony, il fut journaliste et a enquêté sur les mystères ésotériques et co-écrit plusieurs ouvrages. Ce nouvel ouvrage, est un roman passionnant, bien écrit, agréable à lire et habillement construit. Il tient le lecteur en haleine jusqu’au bout avec un savant dosage d’aventure, d’ésotérisme, d’enquête et de suspense : tous les ingrédients pour susciter l’intérêt et la curiosité palpitante du lecteur, un excellent thriller donc ! La musique et tout ce qui s’y rattache en est le fil conducteur du Prologue au dénouement : musique lugubre et maléfique tout droit sortie de l’enfer ou mélodie douce et apaisante. Un roman construit en 4 actes un peu (...)

lire la suite »

Ava Gardner incandescente dans La Comtesse aux pieds nus de Mankiewicz

Au panthéon du cinéma

The Barefoot contessa, so beautiful Ava...

Le tournage de La comtesse aux pieds nus de Mankiewicz s’est déroulé en Italie ( Cinecitta, Portofino, Rome, San Remo, Tivoli). Le metteur en scène en fut aussi le scénariste et le producteur. On affirme qu’il s’est inspiré de la vie de Rita Hayworth dans l’élaboration de son scénario... Comme souvent dans les films d’Ava Gardner, le déroulement de l’action nous est présenté par une succession de retours en arrière. Une seule vraie différence : il n’y a pas un narrateur mais des narrateurs : trois. Cette idée est habilement creusée, permettant des allers-retours brillants, d’ondoyants biais. Utilisé intelligemment, le stratagème unit les contraires : austérité espagnole et miroir aux alouettes des (...)

lire la suite »

Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartok, analyse et psychanalyse

Complémentarités et osmose entre un compositeur et son librettiste

Analysis of Bartok’s opera

C’est une belle initiative – également courageuse – que de programmer à l’Opéra Théâtre de Metz Métropole l’unique opéra de Bélà Bartök. Si la couleur bleue de la barbe du célèbre personnage traduit symptômatiquement sa nature anormale, le choix de cette couleur n’est pas sans relation avec deux expressions particulières. La première c’est celle qu’utilise dans leur argot familier les collègiens pour désigner le fait de faire l’école buissonnière. En « bleutant » le sujet ne se trouve pas là où il devrait être….c’est-à-dire à l’école. Ce qui pourrait être le cas du Barbe-Bleue de Bartök tant ses réactions intimes sont différentes de celles que l’on pourrait attendre traditionnellement de lui . La seconde c’est (...)

lire la suite »

Un roman léger : « L’homme sous le réverbère » de Thierry Maricourt

Comme l’aurait dit Coluche : « c’est l’histoire d’un mec ... »

Just published

Si vous aimez les romans ou il ne se passe rien, ou du moins pas grand chose, alors, lisez L’homme sous le réverbère de Thierry Maricourt. Que dire dans ces conditions. En soi, pas grand chose. C’est l’histoire d’un petit épicier d’origine sud méditerranéenne, totalement transparent, totalement introverti, qui est accusé de …, il ne sait pas quoi et le lecteur aussi, et se voit condamné à la prison. Il s’avère être un détenu sans problème, tellement sans problème que par deux fois il s’évade, sans même avoir pensé une seconde à sortir de la maison d’arrêt. Mais lors de sa première « sortie », il s’appercoit qu’il existe un lien entre l’homme en général et lui en particulier, et la nature voire l’univers. Pour (...)

lire la suite »

Panégyrique de l’empire, un bon bouquin de Christian de Molinier

Un bon livre !

Portrait of a liar as a young man...

Christian de Molinier signe aux éditions du Val un petit roman respectable, profond, bien rédigé et dont le héros, pas particulièrement sympathique, sert de fil conducteur à une introspection. Augustin Miroux, professeur à l’université d’Orléans, anti-marxiste virulent, est invité à participer à un colloque à Prague, car il vient de signer un pamphlet contre les idées de gauche et à la gloire de celles de droite. Augustin Miroux est malade, atteint d’un cancer des poumons, il ne se fait pas beaucoup d’illusions sur les chances de rémission de sa maladie. Comme sa femme ne peut l’accompagner dans la capitale de la Tchéquie, il décide que les quatre jours à Prague seront agrémentés par les services d’une (...)

lire la suite »

Rêver Rousseau, revoir Cézanne, tout un programme par Cueco et Bernex !

Et Rousseau fait encore rêver ... Cézanne le maître

Today painters pay respect to P. Cézanne and J-J. Rousseau

Le Musée Granet expose « Rêver Rousseau » avec Olivier Bernex jusqu’au 19 février. A partir du 3 décembre Bernex sera rejoint par le peintre Cueco avec « Revoir Cezanne ». Des rendez-vous à ne pas manquer. Après avoir fait le plein de lumière avec Charles Camoin, le musée Granet se met à l’ombre de Cézanne et Rousseau pour cette exposition d’hiver. Solaires présentations, puisque deux artistes contemporains de premier ordre seront exposés : Olivier Bernex, qui nous fera rêver Rousseau, et Henri Cueco, qui nous fera revoir Cézanne…. A leurs manières. Bruno Ely est à l’origine de cette double exposition aixoise, et son envie de faire la part belle à l’art contemporain ne date pas d’hier et fait joliment (...)

lire la suite »
 
 
A propos de Wukali
WUKALI se veut une certaine idée de l’art, c’est à dire du plaisir de la connaissance, ce besoin fusionnel et intemporel de l’amour du beau qui nous rend tous plus humains, une autre perception de la communication et de l’information culturelle (...)
En savoir plus »
Thèmes