mercredi 29 mars 2017
 

Un duo de choc de la BD, le scénariste et le dessinateur

Une fable contemporaine dans l’univers de la bande dessinée

An interesting couple in the cartoon universe : the scriptwriter and the designer

Si La Fontaine avait vécu au vingtième siècle, il n’aurait pas manqué d’écrire de nombreuses fables, féroces, sur notre temps. Celle du « scénariste et du dessinateur » de bande dessinée l’aurait interpellé car marque de fabrique du sacerdoce créatif du neuvième art. Qui travaille sur une BD ? Qui décide de quoi ? Nous allons essayer de « déchirer le voile » qui recouvre, pudiquement, le processus inventif de ces génies industrieux. Ils fournissent le matériel réflectif indispensable au lecteur passif, comme à l’amateur pointu de ce monde en perpétuelle mutation qu’est la bande dessinée. Dans quelle optique ? Faire rêver et s’évader de sa réalité quotidienne le passionné. Un phénomène particulier affecte la (...)

lire la suite »

Pierre Graziani au musée Granet d’Aix-en-Provence

Un frémissement parfumé de couleurs

Africa and its magical inspiration

À travers une cinquantaine de tableaux et d’aquarelles, l’exposition « Mangroves et forêts nuages d’Afrique » plonge dans l’univers fantasmagorique de l’artiste marseillais Pierre Graziani. Une troisième exposition d’art contemporain en quelques mois. Trois artistes se sont succédé au Musée Granet, exposant chacun à leur manière leur rapport à la nature. Rapport à la nature locale, avec Olivier Bernex, inspiré par le massif du Garlaban, près de Marseille, avec Henri Cueco, décédé le 13 mars dernier, qui a fait tout un travail autour de Cézanne, en quelque sorte son œuvre-testament, et enfin avec Pierre Graziani, né à Marseille en 1932, très attaché à son territoire mais qui nous parle dans l’exposition qui (...)

lire la suite »

The big snit, film canadien de Richard Contie

Des personnages habilement dessinés en quelques traits de crayon

So ugly characters, just a feast

Nos amis canadiens (c ’est amusant ces expressions toutes faites telle celle ci, et s’il est vrai que nous partageons avec eux beaucoup en commun il est intéressant de remarquer que s’adressant aux habitants d’autres pays, nous n’avons pas cette chaleur oratoire et ces prévenances de langage toutes de courtoisie) nous ont habitué à des productions de films d’animation riches et variées. Alors avec The Big Snit de Richard Condie, vous allez vous régaler. Le film est sorti en 1985 et a été nominé aux Oscars. L’humour, car ici c ’est bien d’humour qu’il s’agit, nait au départ d’un contraste posé entre des scènes d’illustrations soigneusement dessinées et peintes en des couleurs monochromes équilibrées dans (...)

lire la suite »

Rendez-vous de Juillet de Jacques Becker, un moment phare du cinéma

Dans les caves de St Germain des Prés avec Jazz et sentiments

Excellent French movie, Paris in the aftermath of the war, when jazz trumpeted great in the caves of St Germain des Prés

Sartre et Beauvoir, l’existentialisme, Saint-Germain des Prés, le jazz, Boris Vian et sa trompette....Autant de noms qui font rêver notre époque : que n’a-t-on pas écrit, ou dit, sur le sujet ? Cette efflorescence intellectuelle de l’immédiat après-guerre conserve un je-ne-sais-quoi de magique aux yeux de nos contemporains. Surtout que le roi Boris est mort jeune ( à 39 ans), que presque tous les acteurs de « ce moment privilégié » ont disparu... D’innombrables livres et articles de journaux ont été publiés sur le sujet, des chansons y font référence (« il n’y a plus d’après »...), on en connaît quelques photos célèbres publiées et de vagues documents cinématographiques, très courts, se rencontrent dans des (...)

lire la suite »

Les couleurs de la vie de Lorraine Fouchet, des personnages attachants

Un excellent style d’écriture, une force d’optimisme

Impressive characters, an excellent novel, a hymn to life

Une héroïne : Kim. Au début du roman, elle se pose une question qui trouble les hommes depuis le début de l’humanité : « Est-ce que la vie vaut la peine ? », à la fin, elle comprend que « l’énoncé correct aurait dû être : « Est-ce que ma vie à moi vaudra la peine ? » Tout est dit : ma vie est la mienne, elle sera ce que j’en ferai, je doit assumer mes choix et progresser. La vie des autres, n’est pas la mienne, je n’ai aucun droit pour les juger, les critiquer. Par contre, à leur contact, en comprenant les leçons de leurs expériences (positives aussi bien que négatives), je pourrai trouver mon chemin pour ma vie, en quelque sorte pour la vérité qui va me guider durant toute ma vie. Nous ne sommes pas loin (...)

lire la suite »

Frank Frazetta, l’apogée du merveilleux héroïque

Les dessins et peintures de Frank Frazetta ont révolutionné le monde de la bande dessinée

A fascinating fantasy artist

Avant de nous occuper de celui qui est le plus talentueux représentant de tous les illustrateurs liés au « merveilleux héroïque » : « heroic fantasy » en anglais, car le genre est né dans le monde anglo-saxon, posons-nous cette question : qu’est-ce, exactement, que ce style de littérature ? La réponse est complexe. Certains en font remonter l’origine jusqu’à l’épopée de Gilgamesh, très populaire dans la littérature mésopotamienne et qui est parvenue, presque entièrement, jusqu’à nous, d’autres font référence à Homère ( L’Illiade et l’Odyssée), à la légende arthurienne, aux romans de chevalerie inspirés de Chrétien de Troyes et de l’épopée des croisades, aux sagas nordiques relatées par les « Edda » islandaises... (...)

lire la suite »

Pour la défense et la sécurité de l’Europe

L’avenir de la France et de l’Union européenne sont sources d’inquiétude, qui incite à l’action.

European defense issues

Une analyse sur les questions de défense européenne de Jean Marsia, président de la S€D S’il appartient aux seuls Français de trancher en faveur de tel ou tel candidat à la présidence de la République ou aux législatives, il est à espérer qu’ils voteront en connaissance de cause, en prenant en compte tant l’intérêt local, régional, national qu’européen, que celui de leurs voisins, alliés, clients et fournisseurs. Ils devront pour ce faire éviter de se laisser berner par les candidats souverainistes, nationalistes, réactionnaires ou déconnectés du monde, et désorienter par les médias classiques ou sociaux. Voici deux exemples d’informations biaisées. Ainsi, Luuk Van Middelaar, ancien conseiller de M. Van (...)

lire la suite »

Isabelle au bois dormant ou Sleeping Betty de Claude Cloutier

Un style efficace servi par une musique opportune

So good !

Claude Cloutier, vous allez vite connaître le nom de ce réalisateur et cinéaste canadien, car si vous êtes comme moi, vous allez alors adorer le film d’animation de cette même rubrique. Son titre tout d’abord, ou ses titres plutôt car ce film est produit par l’Office National du Film du Canada, en français ( Claude Cloutier est québécois) Isabelle au bois dormant et en anglais (noblesse oblige) Sleeping Betty ! De l’humour, évidemment, du second degré en pagaille, un brin potache, style Monty Python ! Le style graphique est élégant, bien léché, Claude Cloutier excelle dans l’illustration, c’est tout à la fois fringuant, raffiné aussi mais pointe en embuscade une pointe de malice un détachement face au (...)

lire la suite »

Regards sur La Grande Odalisque

Un nu sublime et troublant

An outstanding nude by Ingres, to be seen at Louvre museum

La Grande Odalisque est une des peintures les plus admirées du musée du Louvre, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) a peint ce tableau en 1814 à Rome : il est daté, situé et signé. C’était une commande de Caroline Murat, sœur de Napoléon Ier et reine de Naples. Il s’agit d’une huile sur toile de dimensions 91x162 cm. Caricature d’Ingres par Gustave Moreau. Photo (C) RMN-Grand Palais / Adrien Didierjean. Musée Gustave Moreau Ingres, chantre de l’académisme, fut l’élève doué de David, le Maître du néo-classicisme, l’académisme étant considéré comme une formule, un peu figée et moins imaginative, du néo-classicisme. Le tempérament artistique du jeune homme fut accepté et favorisé par son père, lui-même (...)

lire la suite »

Mise en scène controversée pour « La Juive » de Fromental Halévy à Strasbourg

Mégalomanie, névrose ou fantasmes d’un metteur en scène ?

A preposterous staging in Strasbourg for Halevy’s opera « The Jewess »

Après une longue absence de plus d’un demi-siècle, le chef-d’œuvre de Jacques Fromental Halévy revient en force depuis une vingtaine d’années sur les scènes internationales et, plus récemment, hexagonales. C’est peu de dire que ceux qui ont été parmi les derniers à entendre cet opéra dans les années 1960, attendaient avec impatience l’occasion de revoir cet opéra qui n’a jamais laissé l’auditeur indifférent, pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Strasbourg a repris en février 2017 une production donnée en 2015, à l’Opéra des Flandres de Gand. Aujourd’hui, et on peut le déplorer, le choix des chanteurs passe après celui du metteur en scène. La qualité musicale importe moins que la « vision » nouvelle d’un (...)

lire la suite »

Les planches d’Histoire naturelle d’Anselme de Boodt au Rijksmuseum

Arts et sciences intriqués pour notre plus grand plaisir

A chiseled exhibition in Amsterdam, an artist of the Renaissance period, a scientific too !

A l’occasion de la grande Foire internationale d’art et d’antiquités de Maastricht (TEFA), qui se déroule actuellement du 10 au 19 mars, le Rijksmuseum d’Amsterdam présente une fabuleuse exposition de planches d’Histoire naturelle commandées au XVIe siècle pour l’empereur Rodolphe II et réalisées par Anselme de Boodt. Rodolphe II ( né à Vienne en1552 et mort à Prague en 1612) était le fils de Maximilien II et petit-fils de Charles Quint. Grand amateur d’art, il fut le mécène de nombreux artistes tels Arcimboldo, Bartholomeus Spranger, Le Caravage, comme des savants, l’astronome Johannes Kepler ou le médecin allemand Michael Maier. Son cabinet de curiosités très célèbre à l’époque était déjà un musée avant (...)

lire la suite »

Le syndrome Caliméro par le psychanalyste Saverio Tomassella

Les râleurs professionnels analysés

About all the boring complainers, a psychonalysis study

Qui ne connaît pas le petit poussin noir, un morceau de coquille sur la tête, à qui il arrive mille avanies et qui achève chacune de ses histoires par la fameuse phrase : « c’est vraiment trop injuste ». Le psychanalyste analyse ce syndrome et apporte des pistes pour essayer de devenir moins râleur. Il part d’un constat que chacun peut tout faire : tous les êtres humains sont plus ou moins râleurs. Nous avons tous en nous plus ou moins consciemment des ressentis négatifs, des sensations d’injustice, parfois même nous sommes victimes de faits qui se sont passés avant même notre naissance et cependant ont guidé l’éducation que nous donnèrent nos parents. Mais la grande majorité des personnes ne sont pas (...)

lire la suite »

Les passionnantes Mémoires d’une révolutionnaire, Vera Figner

Une révolutionnaire russe avant Lénine, une vie de combats, de victoires et plus encore de défaites

A revolutionary political activist in Russia before Lenin and the October revolution

Tous les amateurs d’histoire apprécient le Mercure de France et nombre de ses parutions consacrées aux biographies. Certaines ont été écrites par des personnages dont nous connaissons l’importance à leur époque car nos maîtres, instituteurs ou professeurs, nous en ont parlé, mais la plupart ont disparu de l’inconscient collectif. Cela ne veut surtout pas dire qu’ils sont des personnages secondaires de l’histoire, loin de là, leurs noms, leurs actions furent connus, de la grande majorité de leurs contemporains ; mais l’Histoire est souvent cruelle et ouvre ses oubliettes. Observons en tous cas que l’action de ces hommes et de ces femmes a, de fait, fait évoluer l’histoire. À telle enseigne, sans l’action (...)

lire la suite »

« Fleur de Cactus », toujours aussi « Piquant ! »...

Une comédie de boulevard mythique

A charming and light French comedy, a must !

Après 6 mois au Théâtre Antoine et 60 dates de tournée, Fleur de Cactus revient pour 48 représentations exceptionnelles. Ne loupez pas la vôtre ! Catherine Frot est notre héroïne, comme l’a été Sophie Desmarets à la création de la pièce en 1964. Fleur de Cactus, c’est la pièce aux 6 nominations et 1 Molière pour Catherine Frot ! C’est une comédie des plus piquantes et des plus insolentes, une pièce comique avec une pointe de féminisme, et ma foi, il faut bien le dire, on se moque des hommes mais de manière élégante. Mais ne vous y trompez pas, ce sont deux hommes qui l’ont écrite, le tandem Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, deux auteurs qui ont signé ensemble une trentaine de comédies. Fleur de cactus (...)

lire la suite »
 
 
A propos de Wukali
WUKALI se veut une certaine idée de l’art, c’est à dire du plaisir de la connaissance, ce besoin fusionnel et intemporel de l’amour du beau qui nous rend tous plus humains, une autre perception de la communication et de l’information culturelle (...)
En savoir plus »
Thèmes