jeudi 24 mai 2018
 

Nicolas de Staël à Aix sous le soleil de Provence

Une abstraction nourrie du réel

The abstract landscape paintings by Nicolas de Stael in Provence

Depuis le 27 avril et jusqu’au 23 septembre 2018, l’Hôtel de Caumont - Centre d’Art à Aix-en-Provence abrite une bien belle exposition : Nicolas de Staël en Provence. Autant vous prévenir, il s’agit d’un épisode solaire de sa carrière qui mérite le détour. Il faut s’y presser, à plus d’un titre. Vous retrouverez le coloriste audacieux qui ose des accords insolents, le peintre qui n’a eu de cesse de se renouveler, des paysages principalement, mais aussi des tableaux moins connus de nus et de figures qui s’incorporent et se fondent dans le paysage. Tout au long du parcours à la scénographie d’une belle sobriété, vous réaliserez encore à quel point le peintre était convaincu de l’impossibilité d’une (...)

lire la suite »

Le cri du Crieur, le soir, au-dessus des jonques

Anatomie helvète du métier de commissaire-priseur

Jubilant Swiss humour

Navré de décevoir : en Suisse, les Commissaires-priseurs n’existent pas. Et pourtant, vous en trouverez plein les Pages jaunes. Tentons d’expliquer l’abscons. Nos voisins hexagonaux peuvent se targuer d’une Chambre Nationale des Commissaires-priseurs Judiciaire (CNCPJ), laquelle surveille de près ses ouailles et édicte -avec le support légal adéquat- quelques règles et exigences utiles à policer la mare aux canards. Pour priser, le Commissaire stagiaire se doit d’arborer une licence de Droit, accouplé -si l’on peut dire- à un diplôme en Histoire de l’Art ou en arts appliqués, archéologie ou arts plastiques. Ca fait cossu, ça fait chic. Mais sur le territoire helvétique : bernique ! Le métier y est (...)

lire la suite »

23 ans et 23 jours un roman époustouflant, passionnant, nostalgique

A se procurer d’urgence pour faire le plein d’oxygène !

An adventure novel, excellent !

Voilà un premier roman qui vaut le détour. L’auteur, Serge Berthier est un français passant sa vie entre la France, la Thaïlande et Hong Kong. L’Europe et l’Asie, lieux que l’on retrouve dans son roman. Serge Berthier est un « voileux », soit dans 23 ans et 23 jours ce n’est pas un 10 ou 15 mètres qui fend les flots, mais un « vieux gréement » à 3 mats, mais il n’y a que les « connaisseurs » de la navigation qui peuvent décrire les océans comme lui. Pensons aux romans du regretté Jean-François Deniau ! Voilà un roman qui se trouve au croisement de plusieurs genres littéraires tant par la forme que par le fond : le roman d’aventure, maritime, pensons à L’île au trésor de Stevenson, mais aussi le roman (...)

lire la suite »

Afghanistan fiévreux, terre de civilisations (1)

Comprendre un pays au regard de son histoire et de l’art

In the Afghan melting pot

Eaux du Panchir, de Bamyan, de Koundouz, ruisseaux, torrents, rivières venus des plus hautes cimes du monde et qui coulent, selon la pente des montagnes, vers les berceaux des civilisations les plus anciennes, vers l’Indus et l’Oxus, dont le nom est aujourd’hui Amou-Daria, ou qui vont se perdre dans les sables des empires ruinés, - j’ai bu à même leur courant, je me suis baigné dans leur fraicheur rapide. Massif de l’Hindu Kush J’ai vu la première neige de l’année fleurir les crêtes de l’Hindou Kouch que l’on aperçoit de Kaboul même. J’ai roulé ou cheminé dans les gorges profondes, sauvages et sublimes. J’ai subi la morsure du soleil des steppes. J’ai connu la paix ombreuse de jardins enchantés. J’ai (...)

lire la suite »

La bataille de Cynocephales

Quand un film d’animation retrace un moment de l’histoire antique

On one side the Macedonian Phalanx on the other side the Roman legions

Connue de quelques historiens, hellénistes ou latinistes avertis, cette bataille de Cynocephales ( Ναυμαχία της Κυνός Κεφαλών ) qui opposa en 197 av J-C, les phalanges macédoniennes du roi Philippe V de Macédoine (221-179) au général romain Titus Quinctius Flamininus (228-174) est depuis largement tombée dans l’oubli. Et pourtant, tel le nez de Cléopâtre, elle fut décisive et le sort du monde, de son issue, en pût changer ! Ce film d’animation en rappelle le déroulé. Voyons d’abord le contexte historique. Elle eut lieu au Nord de Pharsale, le long de la route de Larissa, en Thessalie (en lire les détails sur le site : Les grandes batailles de l’Antiquité ) D’un côté chez les Romains : « 32.400 ou 32.900 hommes : De (...)

lire la suite »

Un revigorant essai de Robert Redeker sifflant le football

Tout le monde ne va pas aimer !

An oxygen boost in this time of gregarian consensus !

Voilà un essai au titre quelque peu provocateur, puisque le matraquage médiatique tend à nous obliger d’aimer, d’adorer le football. Ce sport est devenu dans nos sociétés quelques peu « blasées », gâtées », en manque de sens spirituel, le nouvel opium du peuple. Ne nous trompons pas, de par le vaste monde, les extrémistes de tout poil et de toutes religions confondues, interdisent la pratique de ce sport au nom d’une lutte contre l’hédonisme et l’individualiste, valeurs transmises, en outre, par le football. Et voilà que part une sorte de tour de passe-passe, le football devenu symbole de la liberté. Des valeurs, totalement artificielles, ont été attribuées à la nouvelle idole mondiale dont celles (...)

lire la suite »

L’imprévisible Donald Trump, l’Iran et l’Europe

La dénonciation par M. Trump des accords de Vienne, ce n’est pas la fin de l’histoire, ni pour l’Iran, ni pour l’Europe !

The Resistible rise of Donald Trump

Par Jean Marsia, président de la Société européenne de défense AISBL (S€D) À l’occasion de mon voyage d’avril dernier en Iran, j’ai constaté les difficultés de ce pays sur le plan économique. Les tensions internationales, avivées par sept ans de guerre civile en Syrie, freinent les échanges. Les Iraniens n’approuvent pas l’activisme de leurs dirigeants sur la scène internationale : il a un coût trop élevé. Mais ceux-ci se croient investis d’une mission divine. Depuis l’élection de M. Trump à la présidence des USA, en janvier 2017, l’Iran a souffert de la menace du rétablissement des sanctions américaines. Le mal-être est perceptible. Le chômage massif des jeunes entraîne la chute de la natalité et la hausse de (...)

lire la suite »

La maladie d’ Alzheimer traitée via le film d’animation

Deux séquences distinctes

A film about memory lost symptoms

Voici un film d’animation qui nous vient d’Espagne. Il a pour titre « Le voleur de visage » et il va vous surprendre. De prime abord cela commence comme un joli petit film, bien fait, bien séquencé, une atmosphère de polar, des éclairages de nuit quelque peu glauques et inquiétants, un détective style Philipp Marlowe et sa secrétaire , tous les accessoires inhérents sont là, le décor est planté. Puis le sujet se précise, il est d ’ailleurs dans le titre : le voleur de visage... L’histoire se déroule à bon rythme, fantastique certes mais c ’est la loi du genre et puis n’est-ce pas le film d’animation permet toutes ces fantaisies. Une musique style Carmina Burana occupe le champ sonore... Puis tout d’un (...)

lire la suite »

Une lettre secrète de Marie Antoinette décryptée et mise aux enchères

Un mystère résolu sur la fuite à Varennes

A secret letter of Marie-Antoinette deciphered

Les historiens, paléographes, collectionneurs et autres amateurs de l’histoire auront bien des raisons de s’intéresser à la vente d’un manuscrit crypté, une lettre de Marie-Antoinette à Axel von Fersen (ou plus précisément du marquis de Bouillé) préparant la fuite de Varennes ; qui aura lieu le jeudi 17 mai chez Ader à Paris. Un document tout à fait fantastique révélé par David Chelli et le mathématicien Philippe Moutou professeur au lycée Henri IV qui ont réussi à percer les codes de cette lettre. Outre le décryptage en soi passionnant, une découverte surprenante : le code des lettres politiques est le même que celui qui servait entre les deux amants pour leur correspondance amoureuse. Laissons à David (...)

lire la suite »

Le miroir sans retour au coeur des Guerres de l’Ouest et de Vendée

Intrigues, conspirations, manipulations dans la France de l’Ouest pendant la Révolution

In the intestine wars of the Vendée in France during the French Revolution

Reynald Secher est un vrai passeur de mémoire. Il s’est spécialisé dans la mémoire de ceux qui ont résisté contre le totalitarisme. De toutes les résistances. A ce titre il est le conservateur du Musée des guerres de l’Ouest. Jusque là, rien à dire si ce n’est saluer son travail. Sauf que ce musée concerne la guerre de Vendée et la Chouannerie. Alors maintenant, alerte. Il suffit, il y a une vingtaine d’années, d’être allé au Puy du Fou, quand il ne concernait que la guerre de Vendée, il suffit de connaître Les Mauges, cette région autour de Cholet (où il n’y a plus aucune fabrique de mouchoirs) où dans les mairies le Christ remplace allègrement Marianne pour avoir le sens critique mis en grande alerte. (...)

lire la suite »

Une panthère rose, musicienne frustrée

Une héroïne médiatique tout juste sortie de sa boîte

Just pleasure, pure pleasure with the Pink Panther !

« La Panthère rose », on en redemande tout le temps n’est-ce-pas ! Quelques minutes sympathiques avec une héroïne ondulante et féline qui a fait le tour du monde. Et dire que tout cela n’était en son début qu’un personnage conçu pour le générique d’un film désormais fameux de Blake Edwards avec comme acteur principal l’irrésistible Peter Sellers et, et ... la musique devenue elle aussi célèbrissime d’ Henry Mancini, qui de l’œuf ou de la poule ! Depuis cette sortie fameuse datant de 1963 ( oui jeunes gens je sais, c’était à une époque carrément pré-cambrienne que vous ne pouvez imaginer !) notre héroïne a quasiment supplanté dans l’imaginaire collectif le film matriciel. Un peu comme Popeye. Le box office (...)

lire la suite »

Le neuvième naufragé, un thriller palpitant et fort bien écrit

Un bateau naufragé, un pervers manipulateur, une trame narrative subtile, tous les ingrédients pour un bon livres

Such a depraved and evil character, but be patient you ’ll be surprised !

Un groupe se forme sur Facebook, des jeunes gens, pas encore trentenaires venant de pays différents (France, Italie, Brésil, Belgique, Canada, Irlande). Ils ne se sont jamais rencontrés, mais décident quand même de partir en croisière en Méditerranée. A cette fin, ils louent un bâteau à Marbela et partent. Très vite, le groupe est dirigé par Dorian car il connait l’art de la navigation. Mais l’homme charmant, affable, ouvert qu’il avait décrit dans sa fiche sur les réseaux sociaux se révèle être un dominateur, dédaigneux pour les hommes, harceleur sexuel avec les filles qui, suivant ses principes, ne rêvent que de coucher avec lui et quand elles disent non c’est qu’elles souhaitent au fond d’elles-mêmes (...)

lire la suite »

Le Roman ivre, un roman original et bien sympathique

Fallait il y penser !

In the core of a passionate and literary French literature

Qui n’a pas rêvé un jour, durant son adolescence qu’il devenait un héros semblable à celui du livre qu’il venait de lire avant de s’endormir ? Tout au moins rêver de se trouver à côté de son héros pour vivre avec lui ses merveilleuses aventures. Et sûrement qu’un de ces romans qui nous amènent vers le monde des rêves est bien sûr les Trois mousquetaires d’Alexandre Dumas. Les trois mousquetaires qui sont de fait quatre avec le paradoxe que le personnage principal, d’Artagnan est justement ce quatrième. Combien de petits garçons et de petites filles se sont imaginés chevauchant vers l’Angleterre pour récupérer les ferrets de la reine de France, se battant en duel contre les mousquetaires noirs du cardinal de (...)

lire la suite »

Dans la cave, de Minette Walters, à lire toute affaire cessante

Çà va faire date, tout simplement excellent !

A jolly good novel by the so famous Minette Walters we do cherish !

Ah, les (pas toujours) vieilles femmes anglaises indignes. Que de bons moments elles nous ont donnés à la lecture de leurs œuvres ! P.D. James, Patricia Highsmith, Ruth Rendell, voire Elisabeth George, mais aussi et peut-être surtout Minette Walters. Si vous n’avez pas lu Sueur froide, Le sang du renard, Chambre froide, Cuisine sanglante et que penser de Lumière noire, Résonance, sans oublier, bien sûr, Lame de fond ou Les démons de Barton House, faites-le sans désemparer ! Il faut lire Minette Walters. Cet écrivain britannique approfondit le roman noir. Au début de son œuvre, ses livres sont entre le roman policier et le roman tout court, mais dans la fibre, le style, l’univers sont noirs, très (...)

lire la suite »
Articles précédents : 0 | 14 | 28 | 42 | 56 | 70 | 84 | 98 | 112 | ... | 2576
 
 
A propos de Wukali
WUKALI se veut une certaine idée de l’art, c’est à dire du plaisir de la connaissance, ce besoin fusionnel et intemporel de l’amour du beau qui nous rend tous plus humains, une autre perception de la communication et de l’information culturelle (...)
En savoir plus »
Thèmes